Ma première Shadok

Navigation://Ma première Shadok

Ben voila, après quelques années de pompe, 2 journées pompe organisées dans le sud, on s’est bougé le gras pour monter rencontrer les Shadok… Une sacrée épopée… 

Hé les gars, on va la Shadokerie sur Dijon ?

Voila… tout était dit. Bien sur qu’on voudrait bien y aller… On a fait le compte, 5 joueurs sûrs pour monter, Un des potes a fait marcher les contacts, et bam minibus pour pas cher.
Ok, maintenant c’est sur, on peut annoncer à Olivier (l’organisateur, on en reparle plus bas dans le post), on sera 5 à monter, 8 max si des crevards se pointent au dernier moment…

Faux départ ...

La Shadokerie, c’est sur Samedi Dimanche. On a 5h de trajet mini si on compte les pauses pipi caca clopes courses… Donc on décide sagement de prendre des congés le vendredi et de décoller la veille de l’event. Donc vendredi matin, je sors mon épave de scénic et je rejoins le minibus a 1h de route. J’arrive entier à Nîmes, la caisse a tenu le choc… Jusqu’ici, tout va bien …

Donc décharge la caisse, charge le bus (plancha barbecue bouteille de gaz, bref si t’as vu Bear Grills dans Man vs Wild, ben nous c’est tout le contraire, c’est plus « Le confort avant tout »), et nous voila parti chopper le 3ème larron qui voyage dans le bus. On a fait 150m. Voyant moteur sur le tableau de bord.

Direction le garage. Et une bonne heure plus tard, après avoir refixer le bidule du machin du bi-turbo, c’est okay, on peut ENFIN décoller. On appelle le pote pour le prévenir qu’on arrive, il était deja parti dans le marathon du Ricard.. On en reparlera plus tard aussi mdrrrrr. Parce que le ricard ça pardonne pas.

L’abus d’alcool est dangereux pour la santé. Et on parle pas du lendemain de cuite quand t’as une poutre qui te traverse le crane…

Casse la croute et go Fort Brulé

Donc on se fait l’apéro à 2, parce que celui qui conduit, c’est celui qui supporte ceux qui ont bu, on mange et go… Bon je vous passe les conversations inoubliables du trajet. On arrive sur Dijon >> supermarché >> et devant une vitrine de bouffe bam je croise un fan du blog qui me reconnait avec le t-shirt
Sans déconner, j’arrive pas à me faire à l’idée que le blog a autant de lecteurs, on est vraiment beaucoup à lire la même chose quand il s’agit de poser la grosse livraison xD. J’avoue que ca fait bizarre d’entendre « c’est toi Foxito ? énorme ! » ben déjà énorme énorme, dans les 85 – 95 kilos suivant si on est avant ou après Noël… Pas non plus FatBoySlim conn*rd !

Donc ouais moment sympa les courses, maintenant on peut aller se poser, le trajet c’est bouclé 😉

Le Fort Brulé

Rien que le nom déjà. Ca claque fort je trouve 😉 Donc on arrive sur site, check de l’orga qui nous explique viteuf le déroulement global etc…

Et on se pose. Montage du campement : barnum tente barbecue et apéro 😉 on grignote et on rejoint les Shadok là ou ils squattent tous ensemble, une belle tablée de joueurs pompe. Les potes du Sud nous rejoignent, on passe une super soirée a discuter avec Olivier et les autres, super cool. Un moment de vrai partage, super ambiance, on était un peu ricardisé ou Get27ifié, enfin bon pas besoin de vous faire un dessin… de là dodo, pas de vague, à demain.

Le reveil qui annonce la journée

Forcément sur 5 sudistes, y a bien un fouteur de Dawa. Celui ci a décidé de se faire un café a 7h. Mais pas à la machine italienne silencieuse… avec la DolceGusto de mes couilles… donc le type allume le groupe électrogène au milieu du camping à 7 du mat… Et comme Môssieur boit son café en musique il allume un kilo de son… pour passer de la mewde en barre. A ce moment là, j’ai compris qu’on allait être tricard toute la journée voir tout le WE … Merci Papy…
De là, on se prépare, « l’autre » continue de marquer son territoire en tirant de l’air sans canon a 8h… avec un lanceur que :

nan mais écoute il déconne quand je slamme…
Oui. Ou non. mais arrête de tirer bordel, tout le monde essaie de dormir autour, on va se faire maraver…

Bref on finit par être prêt 2h plus tard. Gueule de bois activated

Il est l'heure de clic clac pew !!!

En attendant que tout le monde soit prêt, car les shadoks sont pas non plus les plus pressés du monde, on décide de faire une petite partie pour reconnaitre le terrain avant que le combat commence, un petit 3v3 sur un grand terrain naturel, préparé pour échanger de la peinture, au top. Bon au top dans la journée, parce que cette première partie… 3v3 sur un gros terrain ma foi assez physique, je te garantis que beaucoup ont transpiré saveur anis/réglisse…

Et derrière, ça a enchainé des games avec 90% de scalpel sur le terrain, des lanceurs plus beaux et précis les uns que les autres… Pas d’arbitre car pas de compétition, un fair play légendaire, des tirs sur backpack pour pas faire couiner les adversaires… non franchement une des meilleurs ambiances en jeu et hors jeu que j’ai rencontré. Pause repas, re-game, re-game etc… au point que je me fasse une pause.

Y a pause et pause

Mais quitte à s’être tapé 5h de route, je vais pas rester planté sur mon derche aux pits à me reposer… Donc j’ai chourré la cam de mon pote Mèche (voir les videos) et je suis allé filmer les deux parties suivantes : attaque / défense de fortin, un truc tout petit avec plein de petits slammeurs fous dedans…

Alors j’ai ramassé costaud : pas de gilet jaune, rien… ha si une serviette que je faisais tourner au dessus de ma tete pour signaler que je ramassais bien des billes gratos 😉 Bon c’est le jeu, tu te mets au milieu des gars qui jouent, y a un moment tu sais que tu vas couiner… mais j’ai sorti des belles images, mèche nous a fait un montage à la mèche, même JM a validé le résultat avec un commentaire. C’est pour vous dire…

Puis j’ai repris le CCM et je suis retourné m’asmater avec les autres larrons du jour 😉 Et basta pour ce samedi. enfin pour le jeu, parce que derriere ce fut aussi bien épique.

Résultat monté

La visite historique du fort

A être sur un site unique autant le visiter à fond. On a posé quelques questions sur le Fort à Olivier, qui nous a proposé la visite de ce qui restait du fort. Donc go ! (pour l’info, fort construit pour la guerre de Prusse, donc inutilisé, puis réquisitionné par nos amis les allemands pour stocker de la munition pour nous mettre les fesses en chou fleur. Mais comme Hollywood est arrivé, les allemands ont tout fait péter et se sont barrés à vélo direction choucrouteland avant de dérouiller. Il parait que les explosions de munitions ont duré 3 jours après que les allemand aient lancé le feu d’artifesses.)

Début de soirée...

Déjà avant tout, petite douche chaude ! Oui à fort brulé t’as une douche avec de l’eau chaude, le truc que dans le sud tu peux te toucher pour avoir de l’eau courante, ben à Dijon elle arrive chaude via un pommeau de douche… Oo rhaaaa les bourgeois… 😉 

Donc une fois propre, bam apéro drone !! Un pote a sorti son drone survitaminé et les lunettes FPV, le casque que tu enfiles et dedans un écran avec Wipeout, mais en vrai. Ca envoi assez pour filer la nausée aux non-amateurs de sensations visuelles. donc 2 casques, un pour le pilote et un pour le spectateur, et petite démo de voltige. Franchement sympatoche.

S’ensuit des discussions avec tout le monde, beaucoup de profils web avec qui j’ai eu echangé qui deviennent poignée de main… Des échanges énormes, j’ai encore appris sur le « Paintball » avec un grand P… Pour la culture, la discussion avec Olivier et JM, c’était assez ouf. Les gars te citent les gens les lieux les années et les lanceurs, voir qui a racheté qui etc…

Mais ya eu une rencontre encore plus énorme.

Rencontre du 3eme type...

Arkange. En chair et en os. Pour les shadoks proches du monsieur ca doit bien vous faire rire… Mais pour nous petits pompeux du sud, ce type, c’était un mix entre Jesus et Picasso, rien de moins. On voit ses créations sur le net, qui font baver la planète… on rêve un peu quoi.

Mais en fait c’est un type normal comme toi et moi. Même certainement plus sympa que toi et moi. Par contre lui, il a un talent certain pour manier le métal. C’est plus du talent a ce niveau, c’est un putin d’artiste.

Alors du coup, j’ai fait genre j’étais pas ému, et on a discuté longuement 😉

alors le type s’est lancé parce « les macros ça fuit et c’est chiant, alors je me suis fait ma macro moi même »… Puis derrière, comme il m’a raconté, c’est parti en couille. Il avoue que son cerveau a un truc qui tourne en tache de fond et que la créativité ne manque pas, mais alors pas du tout. Alors bien sur y a du déchet, mais c’est le jeu lulu…

Puis à force de discuter lanceurs et chiffons, il est allé à sa caisse. Et il a ramené 2 réalisations :

  • Sa toute premiere, où on voit que le gars a tout le talent en stock dans les mimines, mais où il manque encore des essais.
  • Et un bijou, un vrai putin de bordel de bijou de pompe. Un « Phantom » mais c’est insultant d’appeler ça un phantom.

Un pote en pleine dérive et Arkange discute :

Putin il est magnifique… Vas y vend le moi Arkange, vas y assure…

Ben il est pas spécialement à vendre, mais fais moi une proposition… (à ce moment là, déjà moi j’ai essayé de me souvenir de l’état de mon compte en banque… et je me suis vite souvenu que j’étais dedans ce mois ci… par contre mon pote en plein marathon du ricard… lui il a vrillé )

Viens fox on le prend à deux, et je le mets dans ma vitrine du salon, à coté de la TV quand je joue à Battlefield… (il est allé beaucoup plus loin mais on gardera ça sous silence…)

Donc voilà, rencontre avec un vrai passionné qui a joint 2 de ses passions. Entre autres « pour pouvoir nettoyer ses lanceurs au lave-vaisselle » (et ouais Foxito, mes lanceurs fait main ne rouille pas… #jusquauboutiste)

Puis vint la pluie...

Samedi soir tard, orage. Nuit dans les tentes non étanches. Ca tu le sais que quand c’est trop tard… Re-pluie le matin, donc on a plié les gaulles et on s’est rentré dans notre contrée du Sud avec quelques bons souvenirs de paint en plus.

En conclusion ? ben achète un pompe et viens clic clac pewww avec nous 😉 A Fort Brulé ou ailleurs on s’en secoue 😉

#PUMPUMERGOSUM

2017-07-15T17:58:30+00:00